Sur le fil

2014
Tirages numériques
50 x 30 cm

Les sujets photographiés semblent flotter au-dessus d’un chemin qui leur serait familier. Le trucage symétrique de l’image a engendré une entité nouvelle et une étrangeté dérangeante : les corps en suspension sont comme désincarnés, s’abandonnant à la routine qui les aspire et les voue à la disparition. Il règne alors dans ce travail un sentiment d’absence, un désarroi de ces êtres devenus pantins fantomatiques, téléguidés sur une route déjà tracée et à l’issue incertaine.

The subjects photographed seem to float above a path that is familiar to them. The symmetrical rigging of the image creates a new entity and a disturbing strangeness. The suspended humans are disembodied, surrendering to the routine that dooms them to extinction. This work conveys a sense of absence, a confusion. Human beings become ghost-like pupppets. Their road is already laid and the outcome is uncertain.